BLOG

A L'AFFICHE

BLOG                               ARCHIVES
Please reload

Luis Barragàn ou l'architecture émotionnelle

16.07.2017

Si vous ne connaissez pas cet architecte, laissez-moi vous le présenter. Luis Barragàn est un architecte autodidacte mexicain (1902-1988). Il a peu bâti mais toutes ses réalisations sont très emblématiques de son travail et de son esthétisme. Pour moi, cela touche au génie, tant son oeuvre me paraît parfaite. Au premier coup d'oeil, c'est l'éblouissement par la beauté, la structure et la simplicité. 

Les voyages, les rencontres et les lectures de l'architecte ont imprégné son travail d'influences multiples. Barragàn a découvert les racines de sa mexicanité tant dans les traditions populaires, propres à l'univers de son enfance, que dans les cultures méditerranéennes implantées avec la Conquête. De même, il a puisé aux sources de la modernité, s'intéressant à ses manifestations les plus emblématiques, notamment le Modernisme mené par le Corbusier.

Barragàn livre sa propre vision du modernisme en reprenant la géométrie mais en lui conférant une dimension poétique et spirituelle, entre ombre et lumière à l'intérieur et immenses aplats de couleur à l'extérieur. 

En résumé, trois thèmes majeurs prédominent dans son travail : le rapport à la nature (avec l’importance de l’eau, de la pierre et de l’arbre), le traitement de la lumière avec le rôle des sources lumineuses dans la définition de l'espace et de sa théâtralisation, les fonctions de la couleur (tant dans l’espace urbain que dans les intérieurs).

Voici un extrait de ses propos lorsqu'il reçu le prestigieux prix Pritzker, le 3 juin 1980 à Washington :  "quand marchant le long d'un obscur couloir de la Alhambra, j'entrai dans le patio des Myrthes, serein, silencieux, solitaire, j'ai eu la sensation qu'il contenait ce qu'un jardin parfait doit contenir : rien de moins que l'univers entier."

C'est une dimension à la fois intime et universelle qui donne à cette oeuvre son pouvoir de fascination et fait de Luis Barragán l'égal des maîtres du XX siècle.

Please reload